Derniers articles

Raquettes Belledonne/Chartreuse


le weekend raconté par Bernard

Arrivés vers 10h à l’espace nordique du Haut Barrioz, nous avons été surpris par le nombre impressionnant de véhicules. Il s’agit d’un domaine dédié uniquement au ski de fond ou de randonnées et aux pratiquants de la marche en raquettes.

Le temps était beau, la neige très bonne, ni trop fraîche, ni trop tassée, aussi, vous l’imaginez bien, la balade était magnifique. Le parcours, pas très difficile, avec quelques montées et descentes sérieuses cependant, a été effectué sans problème par tous, y compris les débutants. Comme vous avez pu le voir sur les photos, nous avons mangé sur la neige, au soleil.

Le gite communal du Sappey, où nous sommes arrivés en fin d’après-midi n’a pas été facile à trouver mais il était très confortable avec ses différents studios. La fondue savoyarde, copieuse, accompagnée d’un excellent vacherin, a rassasié les plus affamés.

Après un ménage approfondi réalisé par les hommes le matin, comme l’attestent les photos, nous avons hélas constaté que le mauvais temps en montagne ne nous permettait pas de faire la balade prévue. Le brouillard recouvrait les crêtes et randonner dans ces conditions aurait été imprudent. Une voiture de quatre est donc rentré à St Etienne et nous nous sommes retrouvés 7 à continuer l’aventure.

Le mauvais temps était en montagne mais dans la vallée, le temps était gris mais sans pluie.Le matin nous avons fait la balade qui consiste à faire le tour du monastère de la grande Chartreuse, environ 6 km. En passant devant le monastère, nous vîmes une dame dans un beau 4x4 qui y rentrait, plus précisément au garage . Evidemment nous avons lié conversation et elle nous a dit être « La chauffeuse des moines ».

Oui, je sais, il y en a qui pensent que je dis des bêtises, que j’exagère, que ce n’est pas vrai, heureusement j’ai 6 témoins qui pourront témoigner de ma bonne foi.

En fait, elle voulait dire que c’était elle qui servait de conductrice aux moines qui avaient besoin de sortir, pour aller chez un médecin par exemple, ou à l’aéroport. Car, contrairement à ce que nous pensions, la trentaine de moines qui vivent au monastère ne sont pas cloîtrés, ils sortent régulièrement, par exemple en promenade tous les lundis. Bref, il serait trop long ici de vous résumer toute notre conversation, mais si quelqu’un parmi vous est intéressé par la vocation, dites-le-moi, je vous apporterai plus de précisions.

Après cette balade instructive, nous avons pris notre pique-nique dans la salle hors-sac de St Pierre de Chartreuse. L’après-midi, nous sommes allés à St Pierred’Entremont où certains ont dévalisés la fromagerie. Avant de rentrer nous avons visité le beau site de la cascade de St Même.

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square