Derniers articles

Raquettes aux Estables

Ciel gris et méchante burle ce dimanche 18 février

Le parking des Estables est bondé : c'est le 35ème marathon du Mézenc. Peu nous chaut ! Nous partons sur d'autres sentiers !

Pourtant il fait gris et froid, et la burle souffle sur ce parking, il faut être sérieusement motivé pour mettre le nez dehors, changer de souliers et abandonner le cocon de la voiture ! Mais nous sommes de valeureux randonneurs, personne ne dit mot et nous voilà partis...

La rando commence par un bon bout de chemin sur le goudron, nous récupérons un compagnon de route qui nous lâchera plus tard pour un autre groupe.

Enfin nous chaussons les raquettes et nous prenons le sentier. Le vent mord, cingle, pince.

Je n'ai pas encore mis la capuche mais je ne tarde pas.

Le chemin est à découvert, nous profitons pleinement de cette bise (brise, disait la météo ! ) dynamique et énergisante !

Lorsque nous atteignons la forêt, c'est le paradis ! Nous voilà à l'abri. Et à partir de ce moment, le cheminement sera moins éprouvant.

Nous traversons une lande de genêts, passons près de la ferme de Poupoulèche

et bientôt c'est la descente vers Freycenet la Cuche.

Le Fin Gras du Mézenc est le produit d'un micro terroir qui a pour tradition la fenaison et le séchage d'un foin d'altitude d'une richesse exceptionnelle. Les vaches sont engraissées lentement à base de ce foin aromatique (lotier, violette, trèfle, fenouil des Alpes...). La saison de ce boeuf à la viande tendre et persillée s'étend de mars à juin. Produite exclusivement dans une poignée de communes de Haute-Loire et d'Ardèche, la quantité est très limitée.

La tenancière de l'auberge communale nous attend. Elle a préparé pour nous une grande table carrée autour de laquelle nous nous installons pour manger le casse croûte. Nous nous interrogeons longuement sur l'étymologie de "cuche". Freycenet nous parle : "endroit où poussent des frênes" mais "cuche" ? j'ai cherché et trouvé " sommet arrondi " ... Qui dit mieux ?

Nous quittons Freycenet, le sentier monte assez longtemps dans la forêt.

Nous passons au pied du Mont Tourte qui montre de magnifiques orgues basaltiques. Et un peu plus loin

c'est gagné, les nuages laissent apercevoir soleil et ciel bleu .

Annie a fait de merveilleuses photos du ciel :

Nous rejoignons la route que nous avons empruntée au départ et rejoignons les Estables.

Une petite boisson à l'auberge des Trois monts pour se dire au-revoir.

Un grand merci à notre photographe !

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square