Parcours Traversée

 

                           Si vous portez des "bottes de 7 lieux", nous vous proposons deux premières journées relativement exigeantes, 6/7 heures, et une dernière étape plus courte en raison du voyage de retour en bus à St E. Il est possible de modifier les distances des jours 1 et 3, mais pas celle de la journée du dimanche.

   Ce parcours propose 14 places.

   Samedi, vous aurez le choix de votre lieu de départ : soit le Puy en Velay et votre première étape sera de 26,5 km, soit de la Roche, 5 km après le Puy, soit 21,5 km.

                              

samedi   le puy - (la roche 21,5) - rochegude 26,5 km 

par La Roche (5 km) - St Christophe (3 km) - Montbonnet (7,5 km) - St Privat (7,5 km)

Combriaux (1,6 km) - Rochegude (1,8 km)

dénivelé   + 546m  /  -346 m

                    Votre parcours est aussi celui du groupe Aventure  Aventu mais vous dépasserez Saint Privat de 6 km environ, pour faire étape dans le petit hameau de Rochegude, dans une ferme auberge, chez  Nathalie et Franck, éleveurs d'agneaux noirs du Velay.

De la  la chapelle de Rochegude

      et son promontoire,vous aurez

          une vue panoramique sur les gorges de l’Allier. 

Pour le descriptif du parcours par VisoRando,

cliquer sur la chapelle

  

 

                               

Dimanche rochegude-le villeret d'apchier   27,5 km  

par Monistrol (4 km) - Saugues (12 km) - la Clauze (7,5 km) - le Falzet (2,5 km)

 le Villeret d'Apcher (1,5 km)

dénivelé   +1042 m   /   -941 m

                

 

 

 

 

 

 

   ...et ensuite rude remontée sur le plateau pour rejoindre la petite ville de Saugues. Saugues,  c'est avant tout le pays de la "BÊTE", la fameuse bête du Gévaudan qui dévora  tant de monde 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LUNDI     le Villeret - st alban/limagnole       21 km

par le Sauvage (8 km)- la chapelle St Roch (3,5 km)- le Rouget (6 km)

Saint Alban sur Limagnole Rouget (3,5 km)

                      Le Sauvage, du latin « silvaticum » désigne un lieu forestier. En 1216, le domaine du Sauvage (750 ha de forêts et de prairies entre 1200 et 1400 mètres d'altitude) est donné à l'Hôtel-Dieu du Puy-en-Velay par l'évêque de Mende. Le site est utilisé pour la transhumance des moutons ainsi que pour l'élevage des bovins nécessaires au fonctionnement de l'Hôtel-Dieu. Les Templiers tenaient alors un « hospitalet » à l'emplacement de la fontaine Saint-Roch. Au Moyen Âge, le terme hôpital ou hospitalet désignait plus un lieu d'assistance aux pèlerins et aux pauvres qu'un lieu de soins.

Après la disparition de l'Ordre des Templiers en 1314, le domaine et l'hospitalet sont confiés aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (un ordre similaire à celui des Templiers). 

                               Aujourd'hui, l'hospitalet n'existe plus ; les bâtiments actuels datent du XVIe siècle. Depuis 1976, le Domaine appartient au département de la Haute-Loire. Sur les crêtes de la Margeride, dans l’ancienne province du Gévaudan au pays des légendes et des vieilles pierres, le Domaine du Sauvage regroupe actuellement 2 gîtes d’étape sur le GR 65.  Cette ancienne dômerie, est aujourd’hui géré par un collectif d’agriculteurs qui ont décidé de faire revivre ce site historique exceptionnel au coeur de la Margeride.

Le site est un arrêt incontournable pour de nombreux pèlerins qui font étape ici. 

 

                          Ce seront vos derniers pas en Haute Loire. Du Sauvage, vous emprunterez un large chemin forestier qui rejoint la D587 puis vous atteindrez rapidement  le col de l'Hospitalet, à 1308 mètres d'altitude qui marque le changement de département, vous voilà en Lozère.

        Le souvenir de l'ancien hôpital est perpétué par la fontaine Saint-Roch dont l'eau est prétendue miraculeuse. La chapelle Saint Roch, un peu plus loin  fait encore l'objet d'un pèlerinage local.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous traverserez ensuite la petite commune du Rouget qui doit son nom à la couleur rouge des pierres de son sol. Puis ce seront les derniers kilomètres du weekend pour parvenir au village de Saint Alban/Limagnole.

                           Le bourg est dominé par un château qui appartint, au Xlle siècle, au baron d'Apcher puis aux Louet de Calvisson, qui l'agrandissent et le restaurent aux XVIe et XVIIe siècles, enfin, aux Molette de Morangiès.

                        En 1822, le Conseil général de la Lozère vote la formation d'un établissement pour malades mentaux dans le château. Le gouvernement en autorise l'acquisition le 29 juin 1825. Depuis lors, agrandi au cours du XIXe siècle, il est resté hôpital psychiatrique.

 

                                   Dans le bourg, au bord de la route, vous admirerez la belle église romane : nef à cinq travées voûtée en berceau brisé, abside semi-circulaire à la base, à cinq pans dans sa partie supérieure, couverte d'une voûte en cul-de-four, clocher à trois baies sur arc triomphal entre nef et abside. Dans la construction, emploi partiel du grès rouge, dit « le rouget ».

                     

 

 

                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin du parcours Traversée

             

 

                   

depart-de-villeret-dapcher-59723082ef3dc.jpeg
version-2.jpg
feb48b09a00bc47f79e3a31d238daa09b3b868bcfa170b525145d705ab32af63 (1).jpg

nuitée à Rochegude

Descente vers Monistrol d'Allier

et son célèbre pont ...

zoom_cpa-france-43-monistrol-d-allier.jpg
image (2).jpg
téléchargement (1).jpg

hébergement

dans le hameau

 du

Villeret d'Apchier

Saugues-loire.jpg
27f944a1ba65a5cc680464daf9340c5e.jpg
39-escapades-lieu-magique.jpg

La Bête du Gévaudan dépassa rapidement le stade du fait divers, au point de mobiliser de nombreuses troupes royales et de donner naissance à toutes sortes de rumeurs et croyances, tant sur sa nature, perçue tour à tour par les contemporains comme un loup, un animal exotique, un « sorcier » capable de charmer les balles, voire un loup-garoun ou un serial killer à une époque plus récente. 

Outre cette caractéristique, Saugues est une agréable bourgade  dominée par un vieux donjon, la Tour des Anglais. Sur son plateau granitique au flanc des Monts de la Margeride (1484 m d’altitude) Saugues domine  les gorges de l’Allier (599 mètres), tout en se situant aux confins de 3 départements : la Haute-Loire, la Lozère et le Cantal. 

-beau site de la Clauze-

image.jpg
refuge-pour-pelerins-compostelle-1024x705.jpg

Sur le même site, un petit refuge, toujours ouvert, peut accueillir un pélerin
en mal d'hébergement

image (1).jpg
ext.jpg
Church-1-Saint-Alban-sur-Limagnol.jpg
Image3.jpg
Image18.jpg
Image6.jpg