Tour de l'Arcalod      

juillet 2016

                  Oui un vrai bonheur ce weekend sur le tour de l'Arcalod ! Tout y était :

le temps, le paysage, les fleurs, les chamois, l'accueil de Manon qui tient le refuge avec sa marraine, le dénivelé (raisonnable), les gâteaux dégustés au soleil devant le refuge,  le repas maison,  l'épisode vaisselle expédiée de main de maître à l'abreuvoir, la bonne humeur des participants... 

              Oui, nous avons passé deux journées formidables ! Je pense même que c'est mon meilleur weekend depuis les 8 années d'existence de "chemins d'aventure" !

 

             Après cette expression de satisfaction, parlons maintenant pratique !

               

                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                   

 

 

 

 

Nous sommes partis de Jarsy , direction Sud puis Est.

La presque totalité du parcours s'effectue dans la forêt, ce n'est que dans la dernière demi heure que l'on rejoint l'alpage. Nous avons piqueniqué un peu avant le parking de Nan Fourchu où stationnent de nombreuses voitures (accès facile pour les refuges et départ d'autres randos). Les 1000 m de dénivelé ne posent pas problème, il y a de la distance, si ce n'est précisément après le parking où le chemin se redresse. 

               

            Nous atteignons les refuges (il y a 4 bâtiments) vers 16 h. Nous sommes accueillis par Manon. Nous  entrons dans une grande pièce de plain pied où se faisait autrefois le fromage, ce dont témoigne l'énorme chaudron de cuivre qui servait à cuire la tome. Manon explique que le fromage ne se fait plus ici, car les nouvelles normes exigeant des pièces carrelées, la famille n'a pas voulu faire ces transformations et porte maintenant le lait de ses vaches à la fruitière. Derrière cette grande pièce, se trouve la cuisine où s'activent les tantes de Manon. Depuis cette année, la demi-pension n'est plus assurée par les propriétaires des lieux, mais il est encore possible de se régaler, nous le verrons plus ard.

 

            Manon  nous indique notre dortoir, nous serons 14, notre groupe de 10 et 4 autres randonneurs. Le refuge a deux niveaux : en bas  2 tables, des bancs, un évier, un réchaud et une caisse contenant la vaisselle, deux très petits néons, à l'étage le dortoir où chacun dépose son matelas où bon lui semble, nous avons droit à deux couvertures chacun.

          En arrivant, nous n'avons pas manqué de remarquer la pancarte qui propose les gâteaux maison, et à l'unanimité nous décidons une dégustation des pâtisseries locales. Nous nous installons au soleil devant le refuge, face à d'énormes parts de tarte, à un prix très raisonnable. Le café au refuge est moins cher que place de l'Hôtel de Ville à St E ! L. a une petite faim et commande une planchette fromage, idem pour D. qui choisit  planchette saucisson et nous partageons avec grand plaisir !

Je  fais les courses : deux paquets de pâtes, du beurre, de la sauce tomate, des saucissons, une tome entière, un pichet de vin et Manon propose de nous préparer un gâteau aux nectarines pour notre dessert, car elle a tout vendu !

 

            Comme il est trop tôt pour le repas du soir, nous partons reconnaître le chemin que nous prendrons le lendemain. De retour au refuge, en attendant que l'eau des pâtes chauffe, nous prenons l'apéro : ce sera "communard"( j'ai apporté une petite bouteille de crème de cassis) accompagné de saucisson local.

Ensuite bonne ventrée de pâtes, puis fromage. D. s'installe à l'abreuvoir pour une vaisselle énergique, soutenu (ou contrarié) par les multiples conseils et remarques d'A. et D.

           La vaisselle terminée, nous nous attablons dehors pour le dessert,  gâteau préparé spécialement pour nous par Manon et c'est l'épisode "mouflons et chamois". Y. et une personne de la réserve  aperçoivent grâce à leurs jumelles, un groupe d'une cinquantaine de mouflons sur un des versants de la montagne et quelques chamois sur l'autre versant. Pour ma part je n'ai rien vu, je verrai les chamois le lendemain matin très distinctement et sans jumelles.

                                Le lendemain matin,  nous allons prendre notre petit déjeuner au soleil et il n'y aura pas de vaisselle à faire car nous commandons thé et café auprès de Manon.

 

             Nous quittons le refuge à 10 heures pour effectuer l'autre partie de la boucle et là c'est un régal ! Plus de forêt, vue dégagées sur les massifs, le mont Blanc, le lac d'Annecy. La rando commence par une descente en lacets  serrés.

A noter, pas de balise, il faut donc être très très vigilant après le chalet de Bonverdon et prendre à gauche O à un embranchement insoupçonnable sur un sentier absent dans les premiers mètres. Merci au guide ! Nous découvrons sur notre parcours quelques colonies de lys Martagon et de nombreuses Grandes Astrances, toutes ceux fleurs protégées. Nous piqueniquons au Col de Chérel, nous ne sommes qu'à une grosse heure de notre point de départ.

 

                              J'ai adoré ce parcours et je crois que si je devais refaire ce tour, je choisirai un aller/retour pour zapper la forêt du premier jour. Certes nous ne sommes pas montés très haut, les refuges d'Orgeval ne se situent qu'à 1603 m.

Néanmoins nous avons tous apprécié le bien être ressenti à l'alpage.

La vie à l'alpage par beau temps = une petite parenthèse de bonheur et comme le dit D., ça fait du bien au moral !

 

                                                                                                                                                          photos d'Annick et Martine

l'équipe
l'équipe

press to zoom
l'Arcalod de loin
l'Arcalod de loin

press to zoom
col de Cherel
col de Cherel

press to zoom
l'équipe
l'équipe

press to zoom
1/39

                     

 

logistique

vendredi 15 / samedi 16  juillet 2016

"Tour de l'Arcalod"

 weekend en boucle dans le massif des Bauges

  

            Nous vous proposons un weekend en moyenne montagne, dans le massif des Bauges, Montagnes à vaches s'il en est ! Le massif des Bauges s'étend entre la Savoie et la Haute Savoie. La Pointe de l'Arcolad dont nous ferons le tour, en est le point culminant à 2217 m. 

Cette rando est une rando en boucle, nous partirons du village de Jarsy le samedi que nous rejoindrons le dimanche après midi par un autre sentier.

Ce tour, superbe itinéraire pédestre de 2 jours, est un grand classique de la randonnée dans les Bauges. Le massif abrite une des plus fortes populations de chamois (2000 individus environ). Ce sera l'épo

samedi         "Jarsy - chalet d'Orgeval"

  5h,  dénivelé : +1045 m à la montée/ - 300 m à la descente

Le refuge ouvre avec l'arrivée du troupeau à l'estive, généralement vers le 20 juin. Marie Françoise, la gardienne, n'assure plus les repas mais nous pourrons acheter à l'alpage, saucisson, pâtes, beurre, confiture. Nous ferons donc le repas du soir et le petit déjeuner, d'où le coût modique du weekend.

Nous devrons prévoir  pain,  thé/café,  sucre.

 

-  nuitée au chalet d'alpage 

 

dimanche          "chalet d'Orgeval - Jarsy"

5 h 30,  dénivelé / + 510 m à la montée / - 520 m à la descente

infos pratiques

 

               

               difficulté technique        aucune mais pouvoir monter 1000m

               coût        25€ chèque à l'ordre de chemins d'aventure

               nombre de places    12

               inscription      par envoi du chèque à l'organisateur      

         chemins d'aventure 49 rue Montesquieu 42100 St Etienne

               prévoir       les 2 picnic de midi, le drap de couchage, trousse toilette             cape de pluie,  etc...Pensez au petit déjeuner : café/thé/sucre....