carte.png

                                               Le volcan cantalien est le plus ancien volcan d'Auvergne. Il s’est construit en une succession de phases d’éruption qui ont eu lieu de –13 à –3 millions d’années. Il est aussi le plus vaste d’Europe, 2 700 km2 et  70 km de diamètre. Son passé fougueux a laissé son empreinte : hauts plateaux basaltiques, cirques et vallées glaciaires, agriculture fertile et  architecture traditionnelle adaptée au relief et au climat  qui en  témoignent aujourd'hui.

 Les reliefs cantaliens présentent une forte originalité qui s’explique à la fois par leur nature volcanique et leur caractère montagnard. Ils confèrent à l’ensemble du massif un aspect véritablement alpin, bien qu’il s’agisse d’une moyenne montagne dont le point culminant s’élève à 1855 mètres d’altitude (Plomb du Cantal).

Autour du Puy Mary...la Ronde des Puys

Grand site.png

           Départ voiture de Saint Etienne  le matin du 9 juillet pour rejoindre le Cantal et plus précisément le village du Claux (proche de la ville de Murat)  où nous laisserons les voitures.

          Début de l'étape en fin de matinée 

retour du Cantal en photos

le programme jour / jour

La Ronde des Puys   9-13 juillet 2019

mardi 9 juillet  le Claux- Falgoux                    11 km/4 h 

12 km + 538 m / - 653 m point le plus bas 918 m/point le plus haut 1547 m

 Parcours essentiellement sur le plateau (altitude entre 1000 et 1400 m) passage près de Suc Gros     

 Nuitée au gîte communal, repas du soir et petit déjeuner  "Chez Louis »

possibilité de ravitailler à l’épicerie du Falgoux

mercredi 10 juillet le Falgoux-le Fau 19 km/7 h 

Le Falgoux -> Le Fau   Distance 17.733 km,  +878 m,  -791 m  897 m  1544 m

Nous suivons le GR 400 qui passe à  1372 m sur la crête d'Impranau, au pied de Puy Violent (1592 m) puis descend vers le hameau du Fau

nuitée au gîte communal, repas du soir et petit déjeuner à l'auberge du Fau

ravitaillement impossible (sauf pain à prendre au petit déjeuner) : provisions à prévoir à S tE : compote, boite pâté, saucisson, salade en boite

jeudi 11 juillet  le Fau - Mandailles              14 km/22 km 

 Le Fau -> Mandailles-Saint-Julien  13.782 km, + 851 m,  -891 m  925 m  1722 m

option courte Nous rejoignons la ligne de crête à 1503 m, puis le col de Redondet 1640 m. Nous passons au pied de Puy Chavaroche (1739 m) puis au Piquet (1550 m) avant de rejoindre Mandailles où coule la Jordanne.

Le Fau/col de Redondet 7,7 km/ le Piquet + 2,5 km/ Mandailles + 4 km

option longue : itinéraire par Puy Mary à partir du col de Redondet

21.998 km,  +1406 m,  -1455 m  926 m  1737 m

Du col du Redondet poursuivre le GR 400 vers l’est jusqu’à la jonction avec la route. Suivre le GR 40 vers le nord qui est parallèle à la route qu’il rejoint pour redescendre sud au pas de Peyrol. Le GR fait le tour du Puy Mary direction est tout en restant parallèle à la route qu’il coupe pour partir sud. A partir de là commence la montée vers le sommet 1783 m puis redescente jusqu’au Pas de Peyrol.

Reprendre le chemin de l’aller en sens inverse jusqu’au col de Redondet puis suivre l’itinéraire court par le Piquet.

+ autre variante encore plus longue qui ne passe pas par Puy Mary  mais fait un grand détour ouest  +13.943 km, + 297 m,  -885 m  898 m  1571 m

 repas au gîte, nuitée et petit déjeuner au centre Vert Azur »

possibilité de ravitailler à l’épicerie de Mandailles

vendredi 12 juillet  Mandailles -la Boudio        11/16 km

 option courte par Liadouze qui arrive directement au col de Cabre sans passer près Puy Griou et le col de la Rombière    

Mandailles- -> Lavigerie la Boudio 10.543 km,  591 m,  419 m  926 m  1513 m

​  option longue par le GR 400    16 km,  +736 m,  -563 m      926 m  1556 m

Suivre le GR 400 à partir de Mandailles. Il traverse la forêt, contourne le Puy Griou, rejoint le telesiège de la Rombière, atteint le col de la Rombière 1544 m, longe Puy Bataillouse et arrive au col de Cabre 1526 m. Du Col emprunter le sentier nord/nord est pour la Boudio

Repas du soir, nuitée et petit déjeuner au gîte de la Boudio

Pas de ravitaillement

samedi 13 juillet  la Boudio  – le Claux                 11 km

La Boudio -> Le Claux   10.768 km,  +339 m,  -407 m  1036 m  1382 m

 

Du gîte à la Boudio suivre le sentier qui mène au col de Serre (4,8 km).

La route rejoint le GR 400 qui part nord vers le Claux où nous retrouvons les voitures.

 

Pas de ravitaillement au village du Claux.

 repas resto à Mandailles avant de se séparer

a_travers_prés
eh oui, il va falloir grimper
Guitou
Dominique et cloture
Cantal 1
bonne allure
un_spectacle_coloré
pouzolane
l'équipe
le Cantal, c'est fatal
la troupe en marche
que de vert

                  Bernard raconte ....

                     « Je m’appelle pas Chantal mais j’aime bien le Cantal ». La publicité dit la vérité, le Cantal c’est magnifique. Marcher sur les lignes de crêtes, c’est un vrai bonheur, nous avons eu la chance de le faire 5 jours de suite en prenant le temps de flâner pour admirer tous ces beaux points de vue.

Pourtant, ça avait plutôt mal commencé avec l’orage violent lors de notre trajet aller en voiture. A notre arrivée à Le Claux, lieu de départ de notre périple, une petite pluie persistait encore. Miraculeusement, une demi-heure après le soleil chassait les nuages récalcitrants pour ne plus nous quitter.

Les soirs, les gites et les repas chauds nous attendaient, tous différents mais toujours bons et copieux. Même celui des « Thénardier » au village du Fau. La patronne, qui est peut-être marcheuse, a d’ailleurs donné son nom à un col des environs : le col de la Rombière.

Le dernier jour, nous pensions bien finir tranquillement notre boucle lorsque l’imprévu arriva enfin. Une vache nous barrait le sentier. Une vache énorme, munie de cornes immenses, s’inquiétant sans doute pour son petit veau, elle nous menaçait. Impossible de passer ! Guy lui a bien expliqué que nous étions attendus au restaurant, mais elle n’a rien voulu entendre, l’Aubrac était têtue ! Lorsque nous tentions d’avancer elle baissait la tête et, cornes en avant, elle nous chargeait. Nous n’étions que 11, contre une vache, aussi nous avons dû reculer et faire un petit détour. Pour nous venger, deux heures plus tard, nous mangions une de ses congénères au restaurant !

Bref, vous l’aurez compris, ce fût un excellent séjour, vivement le prochain !

1/2

   - infos pratiques -

Dates  : du mardi 9 juillet au samedi 13 juillet

Type de rando : rando itinérante  accompagnée 

Profil de l'itinéraire : grimpettes tous les jours

Difficulté :  le poids du sac si on l'a trop chargé (maxi 8 kilos)

Coût  du trek  

randonneurs non licenciés : 266€ = 234€ (240€ CHVAC) + licence + adhésion 32€

randonneurs d'autres clubs : 246€ = 234€ ((240€ CHVAC)  + adhésion "chemins"12€

randonneurs de chemins d'aventure : 234€/240€ en chèques vacances

L'ANCV prenant une commission de 2,5% sur le montant des chèques,  une majoration correspondant à ce pourcentage et prenant en compte les frais d'envoi est appliquée. 

Le prix inclut :

 - 4 nuitées en chambre à lits multiples

 - 4 repas du soir, 4 petit déjeuners 

 - le repas de midi au restaurant le jeudi

 - l'accompagnement 

 - le topo

Nombre de participants : 10 places

Inscription :  par envoi du règlement (chèque retiré dernière semaine de juin)

Ne sont pas inclus : les picnics, les  vivres de course, les boissons 

Règlement : par 2 chèques ( pour les non adhérents) à l'ordre de "chemins d'aventure", 

 

Note concernant les hébergements

Les hébergements sont très souvent simples, tout particulièrement les gîtes communaux. Vous devez donc pouvoir vous adapter à des conditions de séjour parfois "rustiques". 

la Ronde des Puys

rando itinérante du 9 au 13 juillet 2019

dans le volcan cantalien