le Puy des Lumières

 3-4 septembre 2022

 2 journées  rando +  soirée découverte des monuments illuminés

 "le Retour"

                     Une belle réussite ce weekend programmé au Puy en Velay. Je voulais voir le spectacle des monuments illuminés à la nuit tombée qui se déroule depuis 2017 en été  et j’ai beaucoup aimé : c’est très très très beau ! Tout particulièrement la mise en lumière du rocher Saint Michel.

bbe24f1d2eb0936b5e4468790b6ce45e-13278940-1000x710
st-michel-en-lumiere
la mairie
Le-Puy-en-Velay-La-façade-de-la-cathédrale-illuminée-lors-des-animations-Le-Puy-de-lumière
départ du village de Polignac
rando tranquille sur le plateau
enseigne à Chambeyrac
IMG-20220905-WA0003

                        Mais il y avait aussi 2 journées de rando.
 

                        Pour le premier jour, j’ai choisi le parcours   « la dentelière » à Polignac,

tout près du Puy en Velay. Le village, classé « plus beau village de France » est réputé pour son imposante forteresse installée sur son éperon rocheux .L’itinéraire  est balisé en PR, donc aucune difficulté d’orientation ni de dénivelé, on reste sur le plateau qui offre de superbes points de vue sur la région. Au passage, à Chambeyrac, nous nous sommes arrêtés pour acheter des pâtes artisanales fabriquées par la famille Archer qui produit également des farines et des lentilles. Après le picnic et avoir terminé la boucle, nous sommes arrivés juste à temps à Polignac pour nous réfugier au bistrot et éviter ainsi une grosse averse. 

                    S’en suivit la visite guidée du château. La forteresse de Polignac berceau de l’une des plus illustres familles de l’Histoire de France (dont sont issus les Grimaldi de Monaco) se remarque par sa tour intacte et ses vestiges (chapelle, cour d’honneur, chemin de ronde, corps de garde, puits de l’oracle, puits de l’abîme…). Le site, qui est déjà un régal pour les yeux de l’extérieur, offre, depuis sa plateforme, un panorama à 360 degrés, unique sur la région.
              

                     Nous savons repris les voitures pour nous rendre rue St Georges dans la vieille ville du Puy, à « l’accueil St Georges », ancien Grand Séminaire. La bâtisse, située au pied  de la statue de Notre Dame de France et à 2 minutes de la cathédrale, est immense, avec un jardin central, une centaine de chambres. Nous avions 3 chambres de 3. Repas à 19 h au réfectoire, (potage, lentilles poulet, salade fromage et raisin) que j’ai trouvé bien cuisiné et copieux,  rapport qualité/prix imbattable, voir la carte des restaurants du Puy, hors budget… Et pendant le repas, il pleuvait… fort !
En attendant que la pluie cesse et qu’il soit 21h15, heure à laquelle commencent les mises en lumières, jeu de cartes avec J. et surtout grande inquiétude quant à l’évolution de la météo. Miracle, la pluie cesse à l’heure attendue et nous partons, guidés par D. tout d’abord vers le rocher St Michel, puis la cathédrale, puis la place du Plot…je le redis, c’est très BEAU !

 

 

 

 

IMG-20220905-WA0004.jpg
2021439-diaporama-840x630.jpg

                                  Deuxième jour nous partons pour la Loire Sauvage depuis Fugères.

Navette de voitures entre Fugères et Goudet pour nous éviter une grosse remontée en fin de journée. Nous n’avons pas reconnu la rando, nous connaissons la partie Fugères/Goudet mais ensuite c’est l’inconnu. J’ai trouvé le parcours sur Alituderando : "Cette randonnée remonte les gorges de la Loire entre Goudet et Arlempdes. C'est une plongée en terrain d'aventure au cœur de la "Loire sauvage". Si la partie rocheuse du début de la randonnée peut être contournée, le franchissement de la Loire à gué est un passage obligé pour réaliser la boucle complète. Le simple aller-retour serait dommage, le passage de la Loire à gué est un grand moment. Le site de Goudet est remarquable, celui d'Arlempdes est grandiose et la randonnée est furieusement belle." Un très bel itinéraire étant annoncé, j'ai donc choisi de partir à l'aventure. Le sentier en rive droite de la Loire se perd sur la carte et le franchissement incertain de la rivière, à gué dans le meilleur des cas, ajoute du piquant à la journée. Nous ferons demi-tour si la Loire est infranchissable.
                            Belle descente sur Goudet. Nous nous engageons sur la rive droite et bientôt nous devons revenir sur nos pas :  le sentier qui se perd dans les rochers (je tombe ) débouche sur un apic. Donc demi-tour. J’encourage B. à persévérer et demande à l’équipe de ne pas se décourager si nous avons du mal à trouver le passage. Tout le monde est ok, merci de faire confiance ! Et nous suivrons le « sentier des pêcheurs », minuscule sente qui se perd dans les blocs et les broussailles. Il nous amène bien sous le château d’Arlempdes au bord de la Loire que nous devrons franchir pour poursuivre notre parcours de l'autre côté de la Loire
           

 

 

 

 

descente sur Goudet
église de Goudet

                                    Je veux jouer la maligne et quittant chaussures, chaussettes que je tiens à la main avec les bâtons je m’avance dans l’eau. Je n’irai pas bien loin ! J’ai du mal à tenir en équilibre sur les cailloux et je me rends vite compte que si je traverse à cet endroit, assez large de plus, j’aurai de l’eau jusqu‘à la poitrine. En rejoignant le bord, évidemment je tombe et prends un bon bain. Tous me tournent le dos pour chercher un autre passage (merci les copains !) sauf G. qui me prend en photo et B. qui vient pour me gronder.        

 

 

 

 

 

je me rends vite compte que je n'irai pas bien loin
pas vraiment d'adrénaline mais moment excitant !

                             Pendant ce temps, un autre G. essaie de passer la Loire à gué là où le bras de la Loire est moins large et moins profond. Comme je suis déjà trempée, je ne tente pas le passage sur les cailloux, et je traverser carrément à pied. L’eau n’est pas profonde mais il y a quand même un petit courant. De l’autre côté de la rive, les garçons se mettent en caleçon, les filles en short n’ont rien à craindre, et les voilà qui s’avancent à leur tour pour atteindre l’autre bord. B. et D. ont quitté chaussettes et chaussures si bien qu’ils seront tout secs, sauf les pieds, les autres comme moi ont les souliers pleins d’eau. Super épisode et super souvenir ! Ce n’est pas tous les jours qu’on traverse la Loire autrement que sur un pont !

J'ai regretté que K. ne soit pas avec nous, elle qui aime les émotions fortes !

 

 

 

 

 

 

IMG-20220906-WA0004.jpg

                 

Tous arrivés sur l’autre bord,

nous reprenons nos esprits, renfilons les souliers, les chaussettes quand elles sont sèches et remontons jusqu’à Arlempdes. Big chance, l’hôtel du village nous accepte pour le picnic sur sa terrasse. Chemins d’aventure offre l’apéro à ses troupes pour avoir accepté de relever le défi. Les chaussettes sèchent, les souliers s’égouttent tandis que nous picniquons.

 

 

 

   

                 Reste à boucler la boucle. C’est sur un beau sentier confortable, le GR3 que nous rejoignons Goudet. D. et G. décident de remonter jusqu’à Fugères pour ramener la voiture restée. Bravo ! Ils arriveront presque en même temps que nous. Une belle performance car le sentier est raide ! Un arrêt à Ussel pour le dernier verre avant de se séparer pour rentrer à St E ou Unieux.
                                                                        A refaire l’an prochain !

               

 

 

   

église d'Arlempdes
DSCN6264-830x623.jpg

        Nous aurons vu 3 châteaux : Polignac, Goudet et Arlempdes.

Ci dessous le château de Beaufort à Goudet, élevé sur un piton rocheux et Arlempdes.
               

 

 

   

le-village-et-le-chateau.jpg