Derniers articles

Bieannale de la danse

Une super aventure, une belle expérience cette biennale de la danse à laquelle j'ai participé en juin et juillet 2021 !!! Que je renouvellerai volontiers, mais il va falloir attendre encore 2 ans...


Après de nombreux reports dus au confinement, la Biennale s'est enfin tenue à Lyon au théâtre antique de Fourvière le dimanche 6 juin, sous forme de spectacle et non de défilé comme les fois précédentes.

Douze groupes amateurs de la région Rhône Alpes ont été retenus dont la compagnie du Grand Delta de Saint Etienne avec laquelle je participais avec une quarantaine d'autrs danseurs non professionnels. Nous avons répété plusieurs dimanche en matinée ou en journée entière afin de préparer le spectacle, création de 2 chorégraphes formidables, Catherine André Traoré , compagnie Kabanaco de Saint Etienne et Rachel Sigué-Chenet de Lyon qui se forme aux écoles de danse de Dakar et de Oudadougou. Ci dessous à droite




Un aperçu des répétitions sur le terrain de basket à Méons

sous un soleil parfois éprouvant et à Fourvière, ou au gymanase du lycée Fauriel par mauvais temps.

La dernière photo est celle de B. (randonneuse) qui a eu la gentillesse de venir au spectacle à Saint Etienne.




Nous étions dirigés par des professionnels, tant pour la choré, la musique, les costumes et les coiffes, farfelus et déroutants.


les musiciens

A la sono FEDAYI PACHA, à l’avant-garde de la sono mondiale, il a sût s’affranchir du Dub jamaïcain pour explorer d’autres horizons fait d’arabesques, de transe indienne et de pulsations électroniques modernes.

au chant THIOUM C, un rappeur et un chanteur originaire de Casamance, au Sénégal. Il s’est fait connaître au sein du collectif hip hop Hardcore Side et, en France, avec Mondogift et Fedayi Pacha,

aux percussions POGO, un des membres fondateurs des Tambours du Bronx, groupe avec lequel il a tourné dans le monde entier. Il tourne également avec Fedayi Pacha et le Akbar Orkestar. De plus, il a fait parti du groupe rock-industriel Punishment Park,

aux percussions et au chant MOHAMED CAMARA, balafoniste réputé pour sa participation à de nombreux albums et ballets (ballets Djoliba, Fareta à Conakry, Forêt Sacrée, Mansour Guèye à Dakar…), il maîtrise également les percussions, la kora et le chant.


notre modiste Claudie : modiste basée à Saint Etienne, elle travaille régulièrement avec le Musée du Chapeau (Chazelle sur Lyon) à la restauration ou la création de chapeaux et coiffes. Ses qualités de modiste lui ont permis de travailler pour des grandes maisons de la haute couture : Jean Paul Gauthier, Yves Saint Laurent…..


et Karine, la costumière : passionnée de matières textiles depuis toujours, couturière autodidacte depuis l’âge de 13 ans, elle s'est formée sur le terrain, dans des ateliers, dont l’atelier du T.N.B à Rennes et sous le chapiteau de la Cie de cirque des Oiseaux Fous. Karine est marvellous !



Je suis sous le grand feuillage vert tout au fond à côté de la main levée.


Je crois que le spectacle à Lyon a été réussi. Toujours est-il que je m'en suis trouvée toute revigorée et heureuse : un petit coup d'adrénaline vous remet à coup sûr de l'existence rabougrie que nous avons connue durant tous ces mois de confinement.


Pour voir la vidéo de Fourvière, taper l'adresse ci dessous dans la barre de recherche.


Après notre passage, nous assistons à la suite du spectacle dont le "ballet" de Qudus Onikeku.


Je n'ai pas du tout aimé mais un grand coup de chapeau à la performance. La pièce est super longue, technique et acrobatique. Qudus Onikeku chorégraphe nigérian de renommée mondiale, est aussi régulièrement professeur invité au Columbia College Chicago et à l'Université of California Davis. Il est actuellement artiste associé en résidence au sein du département “Arts, Migrations and Entreprenership” à l’Université de Floride jusqu’en 2022.


Par chance nous étions aussi programmés pour une autre prestation, cette fois à Saint Etienne dans le cadre les "guinguettes du Puits Couriot".


C'était le 8 juillet. Je dis un grand merci à ceux de chemins d'aventure qui sont venus nous applaudir. Je pense qu'ils étaient sincères lorsqu'ils ont dit avoir apprécié un spectacle gai, dynamique, joyeux, un peu... "explosif". Nous avons dansé sur l'herbe, pas de parquet, pour 3 représentations à 19, 20 et 21h, l'entrée étant libre, le public se renouvellait.


Un super souvenir pour moi, une aventure qui sort de la routine !




Dominique










  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square