-samedi dimanche 6/7 février 2016-

Très très courageux, car la burle soufflait à 90km/heure !

Nous avons rejoint la croix des Boutières, nous sommes entrés dans la forêt et avons longé le cirque des Boutières sans pouvoir en admirer le paysage puis marche à vue (sic ! ), plutôt au jugé... pour rejoindre le sentier qui nous conduit à Borée, à travers la forêt, donc à l'abri du vent.

A Borée, l'épicerie-restaurant est ouverte et nous pouvons manger au chaud !!!

Une chance extraordinaire car le village est complètement désert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous repartons, réchauffés et restaurés pour  atteindre notre hébergement à Médille après 2 heures de marche.

 

A Médille nous sommes accueillis par Christine, notre hôtesse-fermière et fermière de profession. Médille est sa troisième ferme, Christine a acheté une ruine qu'elle a superbement restaurée.

La salle de séjour est ...chaleureuse et superbe, grande cheminée, beaux meubles anciens.

Christine nous offre le "castagnou", vin blanc et crème de châtaigne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous ne sommes pas seuls au gîte, il y a aussi un couple d'amis de Christine et leur petit garçon. Ils peuvent être dépaysés : le papa conduit des stages de voile, organise des croisières en Corse, aux Baléares .... Au repas, soupe, farçi, fromages du pays, tiramisu et flan aux oeufs, produits de la ferme bien sûr !

Nous sommes répartis dans deux dortoirs, ambiance montagne, du bois partout.

Je me réveille à 7 heures et il neige un peu.

Une demi heure plus tard, au petit déjeuner, il pleut à grands seaux !

Nous nous consolons en goutant  la kyrielle de confitures du petit déjeuner. Mieux encore, Christine nous propose des oeufs coque, ses poules ont été généreuses.

Toutefois la question se pose : nous raccourcissons le parcours de la journée ou nous respectons le programme prévu ?

Finalement, une autre demi heure plus tard, la pluie s'est transformée en neige. Le problème est donc résolu : nous prendrons l'itinéraire long.

 

Toutes les photos avec la neige ont donc été prises le dimanche. Nous partons donc bien encapuchonnés,  pas du tout réfrigorés, et...enthousiastes malgré ce temps adverse. Nous cheminons donc sous la neige, l'étape n'est pas trop longue, 15 km.

 

Ce deuxième jour, il n'y aura pas d'arrêt picnic. L'auberge communale de Saint Clément qui devait nous accueillir, n'existe plus. Les gérants ont plié bagages , la mairie ayant refusé d'effectuer les réparations nécessaires dans leur logement. Nous avons appris depuis qu'ils tiennent actuellement l'auberge communale de Saint Front.

Revenons à notre picnic de dimanche : Ben décide que nous mangerons au terminus, à Chaudeyrolles puisqu'il n'y a aucun abri sur notre itinéraire. Je fais des prières pour que l'auberge de Chaudeyrolles soit ouverte ! Et oui, Suzou est là ! Elle nous propose de la soupe de potiron et Grégoire prend même le menu complet !

Après le picnic, Ben reconduit  Jean, Bernadette, Françoise et Colette aux Estables, d'où ils repartiront directement pour St Etienne tandis que Benjamin revient nous récupérer à Chaudeyrolles.

 

Weekend à refaire à la belle saison ! Nous l'avons déjà fait plusieurs fois et j'éprouve toujours  le même plaisir, avec une petite préférence pourtant pour un parcours par temps...sec !

 

les Deux Roches de Borée
magie de la neige
magie de la neige

press to zoom

press to zoom
route =Estables
route =Estables

press to zoom